INTRODUCTION SUR MADAGASCAR (MADAGASIKARA) : Partie II

Photo de Sandy Marie “Madagascar-134”

Avant d’aborder ce second volet de l’article sur l’Introduction sur Madagascar, laissez-moi vous dire que vous pouvez trouver la première partie dans “Introduction sur Madagascar (partie I ).

Ici, nous allons voir, un peu plus en profondeur, la situation générale de l’économie à Madagascar. Cependant,rassurez-vous, je ne vais pas me lancer dans de grands débats économiques, car ce n’est ni l’endroit ni le lieu et puis je n’ai pas les compétences pour. Mais seulement,  je vais vous parler de l’état général de la vie et du quotidien des malgaches. En effet, cela pourrait vous être utile pour mieux comprendre ce pays et si, un jour, vous prévoyez de voyager à Madagascar.

Ainsi, je ne vais pas vous surprendre en vous dévoilant la pauvreté de la très grande majorité des malgaches. De toute façon, Madagascar est classé par l’ONU, parmi les pays les plus pauvres du monde. C’est peut-être, d’ailleurs, pour cela que partir en vacance à Madagascar reste très abordable. Enfin, ceci est vrai si on ne tient pas compte du prix du billet! Car c’est quand même plus de 1000 euros le billet aller-retour! Mais vous pouvez toujours partir pendant les périodes de basse saison ou attendre les promotions!

LA SITUATION ECONOMIQUE A MADAGASCAR

La majorité des Malgaches sont, malheureusement, très pauvres.

Le SMIC est d’environ 25 euros.


Madagascar Vie Locale (4)

Photo de Maurits Vermeulen “Antananarivo”

Madagascar Vie Locale (23)

Photo de Thierry Andriamirado “Antananarivo » #Madagascar – Vue de Faravohitra”


Cependant, il faut quand même nuancer les choses. En effet, à côté de cela, beaucoup de Malgaches gagnent très bien leur vie. A titre d’illustration, un professeur d’université touche environ 400 euros. Une amie, qui était assistante de direction, gagnait environ 300 euros, en plus de beaucoup d’avantages en nature.

Madagascar Vie Locale (8)

Photo de “The Official CTBTO Photostream”

Par ailleurs, si le SMIC est très bas, le coût de la vie l’est également.  Ce dernier est même très bas par rapport aux autres pays occidentaux.

Ainsi, par exemple, une famille moyenne malgache vit très bien avec 6 euros par jour, et même avec moins que ça. Ce n’est peut-être pas une bonne comparaison, mais quand on sait qu’un kebab/frites en France, c’est environ 5.50 euros et un sandwich jambon-beurre 3 euros, … Ca donne à réfléchir !

Et c’est peut-être très subjectif de ma part, mais, quand j’étais étudiante et que je vivais là-bas, je dépensais environ 1 euros par jour pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

En fait, le coût de la vie à Madagascar pourrait se comparer à celui du Maroc, de la Thaïlande, … Etc.

Madagascar Vie Locale (12)

Photo de Sangitiana Fararano “Anosiala”

Madagascar Vie Locale (5)

Photo de Aka Frolix “Madagascar”

De plus, je vais vous livrer une petite anecdote : lorsque je suis arrivée en France, j’ai constaté, non sans surprise, que je vivais plus confortablement à Madagascar qu’en France. Et ce même si, ici en France, je gagne beaucoup plus d’argent.

En effet, par exemple, je disposais tous les jours de produits frais et bio à moindre frais. Puisque, les paysans sont, hélas, trop pauvres pour s’acheter des engrais chimiques ou des machines agricoles pour industrialiser leur production.

Madagascar Vie Locale (7)

Photo de Francesco Veronesi “working in the ricefields-Madagascar Highlands_MG_0418

Madagascar marché

Photo de Hervé Mada_0703_017s (un marché à ciel ouvert à Madagascar)

Alors qu’en France, le bio est trop cher pour les gens qui n’ont pas beaucoup de moyens.

Et en plus, ici, qui dit bio ne veut pas dire forcément bon, car les fruits et légumes ne sont pas arrivés à maturité au soleil : ils sont cueillis verts et très jeunes pour être facilement transportables et commercialisables.

Et croyez-moi, cela fait une sacrée différence en terme de goût et d’apports nutritionnels.

Autres exemples, une course en taxi commençait à partir de 1 euro seulement. Ici, en France, je n’ai quasiment jamais pris de taxi, car c’est trop cher. Pareillement, je dépensais 1 ou 2 euros chez la coiffeuse pour un shampoing-coupe-brushing contre 35 euros en France.

Et au restaurant, on mangeait copieusement pour 1 ou 2 euros aussi. Et tous les métiers de service (cordonneries, femme de ménage, …) ne sont pas aussi chers qu’en France. Alors, si je puis me permettre, je dirais: vive les vacances à Madagascar!!

Madagascar Vie Locale (2)

Photo de Illorca “Blu, segui quella macchina !” (“bleu! Suivez cette machine!”)

Ainsi, vous constatez que le coût de la vie en France n’est en rien comparable à celui de Madagascar.

Mais attention, je ne veux critiquer aucun de ces 2 pays. Je veux seulement montrer par là qu’il y a des avantages comme des inconvénients des 2 côtés. Et puis tout n’est pas si rose dans mon pays d’origine.

De plus, même si la vie est chère, je me sens très chanceuse d’habiter en France et j’adore mon pays d’adoption. Et je me sens encore plus chanceuse d’avoir, en plus, un si beau pays comme Madagascar.

Ensuite, pour en revenir à nos moutons, je veux quand même apporter encore une autre nuance. Parce que si, à Madagascar, vous choisissez de vivre « à l’Européenne » (c’est-à-dire avec un certain standing et confort à l’occidental) et ne consommez que des produits importés et de marque, vous allez devoir payer cher.

Madagascar Tourisme

Photo de Marco Assini “VOI Amarina resort Hotel (Madagascar/Nosy Be)”

Par ailleurs, ne vous fiez pas à la pauvreté qui y règne, car il y a aussi beaucoup de richesses à Madagascar et la vie peut être très onéreuse.


Madagascar Ville

Photo de Hery Zo Rakotondramanana “CCI ivato 5* hotel”

Madagascar Vie Locale (11)

Photo de Chris “Antsirabe Hôtel” (hôtel à Madagascar)

Ainsi, des voitures des luxes, des villas, des hôtels de luxe, des Institutions universitaires, … etc, côtoient la misère ambiante et les bidonvilles.

Madagascar Vie Locale (9)

Photo de Ron Knight “Hilton hôtel Antananarivo”

Madagascar Vie Locale (10)

Photo de Woodlouse “IMG_5111 copy”

Et enfin, sachez que la monnaie locale est l’Ariary Malgache (MGA). Ce dernier a remplacé le Franc malgache (FMG) et 1 MGA équivaut à 5 FMG. Selon les cours en vigueur, 1 euro vaut environ 3 000 MGA ou encore 15.000 FMG.

Pour terminer, je voudrais juste rajouter qu’il n’y pas de diamant à Madagascar, mais nous avons de l’or, des pierres précieuses (saphir, rubis, émeraude, …), de l’uranium, du bois précieux (l’ébène, le bois de rose, le palissandre…) … Etc. Par ailleurs, mon pays est réputée pour son exportation de vanille, d’ylang-ylang,… Et tout récemment, on a découvert des gisements de pétrole.

Ainsi, dans cet article sur Madagascar, j’espère vous avoir donné le maximum d’informations sur Madagascar et sur la vie des malgaches en général.

Retrouvez la suite de cet article dans “Introduction sur Madagascar: partie III”.

Source: Wikipédia (Madagascar wiki) Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0

Mais en attendant, dites-moi: est-ce-que cet article vous a plu? Souhaitez-vous ajouter quelque chose? Si oui, vous pouvez le faire dans le commentaire!

Recherches utilisées pour trouver cet articleintroduction de la pauvreté à madagascar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *